Cette note stratégique résume les considérations clés relatives aux évolutions des comportements et des pratiques en matière de recours aux services de santé dans le contexte de la flambée épidémique d’Ébola survenue dans le Grand Nord de la province du Nord-Kivu, en RDC, en septembre 2018. D’autres enquêtes participatives doivent être menées auprès des populations touchées, mais étant donné la transmission actuelle du virus, communiquer sur les considérations clés et des recommandations immédiates a été jugé prioritaire. Cette note stratégique est basée sur les contributions apportées par des conseillers experts communiquant étroitement avec des réseaux de contacts dans la province du Nord-Kivu (leaders communautaires, chefs religieux, autorités locales, cliniciens, membres du personnel de santé, membres du personnel d’ONG, membres de la communauté, chercheurs locaux, etc.).

Elle s’appuie sur une étude rapide de la littérature grise existante, de l’expérience de précédentes flambées épidémiques d’Ébola en RDC et ailleurs, et des discussions informelles avec des collègues de l’UNICEF, de l’OMS, de la FICR et du Groupe de sciences sociales GOARN et d’autres. Avant sa finalisation, elle a été examinée par des conseillers experts d’Anthrologica, de l’Institute of Development Studies, d’Harvard Academy for International and Area Studies, de l’Université de Bâle, de l’Université de Notre Dame, de l’Université de Gand, du Pole Institute, de l’Université de Floride, du CNRS-MNHN, du Musée de l’Homme Paris, de l’Université du Sussex, de l’Institut de Recherche pour le Développement, ainsi que par des collègues de la communication sur les risques et l’engagement communautaire de l’UNICEF, de l’OMS et des CDC. Les opinions exprimées dans le document ne sont pas partagées à l’unanimité par tous les examinateurs. La responsabilité de cette note stratégique revient à la Plateforme Social Science in Humanitarian Action (SSHAP).

Download